Rapport annuel égalité femmes-hommes pour le personnel du Grand Lyon 🚹🚺

« Aujourd’hui, j’ai porté la voix de @ecolosgrandlyon sur le rapport annuel égalité femmes-hommes. Merci @brunobernard_fr, @ZemKhelifi et @MichelePicardVx pour votre engagement en faveur de l’égalité, une égalité en faveur de toutes les femmes. #feminisme« 


Cher Président, chèr.es collègues, 

Les inégalités entre les femmes et les hommes, en dépit d’un premier plan d’actions dont nous saluons les avancées, persistent au sein de notre Métropole. Le chemin qu’il nous reste à parcourir est encore long. 

Nous saluons l’engagement volontaire de Monsieur le Président et de l’exécutif en matière d’égalité ; premier exécutif paritaire de l’histoire de cette collectivité ; premier exécutif avec une vice-présidence dédiée à l’égalité femmes-hommes et la lutte contre les discriminations. Ainsi, des actions fortes ont pu être entreprises dans ces 6 premiers mois du mandat dont le vote aujourd’hui d’une subvention pour l’hébergement de 66 femmes isolées et de leurs enfants est un exemple.  

Comme le montre le rapport : 

  • Les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes restent trop importants
  • Les filières considérées comme “féminines” bénéficient bien souvent d’une rémunération moindre que les filières dites “masculines”; 
  • Les femmes sont sous-représentées dans les postes d’encadrement.

Sur le volet externe, notre Métropole ne fait pas exception et à l’image de notre société :

  • Les schémas et stéréotypes de genre se développent dans nos collèges
  • Les inégalités salariales s’y reproduisent
  • Le harcèlement de rue et dans les transports en commun reste monnaie courante

Nous devons donc réaffirmer notre ambition d’une Métropole exemplaire et redoubler d’effort pour lutter contre les inégalités et discriminations envers les femmes. 

Cet engagement va de pair avec un volontarisme dans la lutte contre toutes les formes de discriminations, afin de défendre les droits des femmes, de toutes les femmes, peu importe leur origine, leur catégorie socioprofessionnelle, leur profession, leur situation de handicap, leur apparence physique, leur sexualité, ou encore le genre qu’il leur a été attribué à la naissance. 

Cet engagement pour l’égalité au quotidien ne doit pas être la seule affaire des femmes, car l’égalité bénéficie aux hommes, et à la société dans son ensemble. 

En ce sens, nous saluons les orientations du prochain plan d’action, qui nous permettra de changer d’échelle en intégrant de façon systématique l’égalité femmes-hommes dans le design et la mise en œuvre de toutes nos politiques publiques ; c’est le sens de la budgétisation sensible au genre qui mobilisera toutes les délégations. 53% des personnes résidant sur notre territoire sont des femmes, elles doivent donc bénéficier au même titre que les hommes de nos politiques publiques ! 

Ce plan d’action permettra aussi de : 

  • mieux sensibiliser et communiquer sur l’égalité, notamment dans l’espace public
  • de s’attaquer sérieusement aux écarts de salaire et de favoriser la progression des femmes vers les postes d’encadrement 
  • ou encore de lutter plus efficacement contre les violences sexuelles et sexistes. 

Chers collègues, le groupe des écologistes apporte, de nouveau, son soutien à l’exécutif dans les travaux qu’il engage en matière d’égalité femmes-hommes ! Le groupe les écologistes sera un partenaire engagé et attentif dans la mise en œuvre de ce futur plan d’action. 

Je souhaitais conclure par deux faits marquants de cette année 2020 : 

  • En France, 90 femmes ont été assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint parce qu’elles étaient femmes. 
  • Nouvelle-Zélande, Allemagne, Taïwan, Danemark, Finlande et Islande ; 6 pays dont les leaders sont des femmes ; autant de pays dont la gestion de crise du covid-19 est largement saluée. 

Deux faits qui doivent motiver et inspirer nos actions en matière d’égalité. 

Merci.

Sophia Popoff
Conseillère métropolitaine

Laisser un commentaire