Un cadre de vie plus apaisé, respirable et inclusif – Modification n°3 du PLU-H 🌳

Cher·es collègues,

Cette 3e modification de notre Plan Local d’urbanisme et de l’Habitat vise à renforcer ses dimensions environnementales et sociales. Le bilan de concertation que nous vous demandons aujourd’hui d’approuver, est positif.

Il est positif d’abord du point de vue de la concertation qui a été menée. C’est la première fois qu’une procédure de modification est soumise à concertation. Nous pouvons certes toujours faire mieux en matière de participation mais nous tenons à rappeler que, outre le contexte sanitaire qui n’a pas facilité les choses, le PLU-H reste un document technique, difficilement appropriable. 

Face à ces difficultés nous avons déployé des moyens spécifiques : presque 2000 personnes se sont mobilisées et 820 personnes ont assisté aux 5 réunions et ateliers organisés par la Métropole. Pas moins de 400 réunions ont eu lieu également entre la Métropole et les communes pour les associer à cette modification. Comme quoi nous dialoguons bien plus que certains ne voudraient le laisser croire.

Mais, surtout, les remontées que nous avons eues sont fortement significatives : elles disent les attentes fortes des habitantes et des habitants de la Métropole en matière de cadre de vie, puisque 80% des remontées de la concertation sont des questions environnementales, au sens large, qui concernent aussi bien les questions de nature en ville que de mobilité.

Ce bilan de concertation est positif aussi dans la mesure où il permet d’engager l’urbanisme sur la voie de la transition écologique et solidaire. C’est permettre de préserver près de 100 ha supplémentaires de zones agricoles et naturelles, c’est la création de nouveaux Espaces Boisés Classés. C’est également favoriser les constructions autour des gares et doubler le volume de stationnements vélo dans les nouvelles constructions, réduire le stationnement des voitures dans les secteurs bien desservis en transport en commun. Dans les nombreux points d’amélioration, nous soulignons  la transformation d’une partie des emplacements réservés pour  l’Anneau des Sciences, en emprises pour des aménagements de mobilités actives ou la création de corridors écologiques.

Enfin, par cette modification du PLU-H, nous souhaitons que la ville offre une place à toutes et tous, grâce à l’ajout et à l’amplification des Secteurs de Mixité Sociale dont une part importante dans l’Ouest Lyonnais, afin d’offrir du logement social ou abordable dans tous les territoires de notre métropole.

Concernant cette modification du PLU-H, certain·es opposent volontiers construction ET préservation de l’environnement, bétonisation et végétalisation, comme vous l’avez fait Mme Asti Lapperrière ou Messieurs Collomb et Cochet.

Mais c’est bien l’un des défis de l’urbanisme aujourd’hui, qui est appelé à se renouveler pour répondre aux besoins des habitant·es, logement, emploi, équipements, commerces…, mais aussi, préserver le vivant et répondre au défi climatique.

Nous devons trouver des voies nouvelles, refaire la ville sur la ville, construire près des axes de transports, intégrer la préservation de la biodiversité à la conception même des projets urbains, faire une ville respirable et tout simplement  vivable, et non pas un ensemble d’îlots de chaleur urbain, où les plus précaires seraient exclus du marché du logement ! 

Alors, oui, le défi est immense. Et face à cela, nous voulons prendre nos responsabilités. L’effort doit être engagé collectivement, en coopération avec les maires, dans l’intérêt des habitant·es.

Nous voterons pour cette délibération.



Blandine Collin
Conseillère métropolitaine

Un avis sur « Un cadre de vie plus apaisé, respirable et inclusif – Modification n°3 du PLU-H 🌳 »

Répondre à Buisson Annuler la réponse.