« Nous voulons donner leur juste place aux piétons, aux cyclistes et aux transports en commun » 🚶🚴 – Intervention de Jean-Claude Ray

M. le Président, chers collègues,

Je voudrais d’abord réagir brièvement aux propos qui viennent d’être tenus, car la position de nos collègues de l’opposition de droite me surprend quelque peu.

Certes ces propos pourraient paraître somme toute mesurés par rapport à ceux entendus hier, notamment ceux à l’outrance idéologique assumée de M. Cochet. Pour autant ces propos relèvent pour moi de positions partisanes assez explicites.

Car de quoi s’agit-il ici ? Il nous est proposé d’approuver une opération non pas à la marge mais d’envergure, inscrite à la PPI 2021-26. Cette opération devrait mobiliser plus de 17 millions d’euros pour permettre une requalification de la route de Paris de façade à façade. Avec des objectifs clairs, qui répondent à des besoins de longue date puisque cet axe n’a pas connu d’aménagements significatifs depuis 1980.

L’objectif visé est celui d’un meilleur partage de l’espace public.

Au profit des piétons d’abord en élargissant les trottoirs.

Au profit des cyclistes ensuite et bien sûr, en réalisant sur cet axe une partie de la future Voie Lyonnaise 8.

Mais il s’agit également d’améliorer la qualité de la desserte en transports en commun, par la réalisation de voies bus dédiées sur les portions les plus congestionnées de l’axe.

Il s’agit enfin de végétaliser cet axe, pour un cadre de vie plus agréable, pour vivre mieux. Tout cela au bénéfice de la santé de tous, préoccupation majeure -je n’en doute pas- de nous tous ici.

Bref, ce sont des objectifs qui semblent à priori assez consensuels. La concertation a par ailleurs permis aux riverains d’exprimer non pas leur opposition mais des interrogations, légitimes, sur le projet, et c’est bien normal.

Alors que vous nous reprochez sans cesse de négliger les communes qui composent cette Métropole, je suis d’autant plus surpris par vos réactions que cette opération bénéficiera directement aux deux communes concernées et à leurs habitant.es. Je tiens d’ailleurs à rappeler que nous avons travaillé en très bonne intelligence avec le Maire de Charbonnières sur ce projet.

Chers collègues nous regrettons votre opposition. On finirait presque par croire que vous défendez là une position fort dogmatique, en vous opposant par principe à cette requalification. En effet cette opération ne veut pas donner plus de place mais leur juste place aux piétons, aux cyclistes et aux transports en commun. Tout cela en préservant une voie de circulation automobile dans chaque sens.

Certes, prendre en compte l’aspect multimodal voire intermodal des mobilités n’est jamais simple dans un projet. Mais la loi LOM nous l’impose, la qualité de vie, la qualité de ville également, nous l’imposent.

Nous voterons donc contre l’amendement déposé par le groupe « Inventer la Métropole de Demain ». Car non, nous ne développons pas les Voies Lyonnaises au détriment du réseau secondaire d’aménagements cyclables, l’un n’allant pas sans l’autre car les deux sont complémentaires, nous l’avons déjà largement développé en commission.

Je veux d’ailleurs rappeler que plusieurs enveloppes budgétaires existent déjà, notamment les enveloppes de proximité, sans oublier le volet 2 du pacte métropolitain, qui permettent aux communes de financer ces aménagements cyclables.

Rappeler enfin que nous avons doté la Métropole d’un objectif ambitieux en la matière, puisque nous devrions presque doubler les aménagements cyclables d’ici la fin du mandat, en passant de 1000 à presque 2000 kilomètres.

Je vous remercie de votre attention.


Jean-Claude RAY
Conseiller métropolitain

Laisser un commentaire