« Nous souhaitons faire de cette métropole un territoire d’accueil. » 🏠 – Intervention de Christine Etienne

Monsieur le Président, cher·e·s collègues,

Nous souhaitons à travers cette délibération réaffirmer notre engagement dans une politique d’hospitalité, qui traduit notre volonté de faire de cette métropole un territoire d’accueil, seule alternative à la rue.

Cela se concrétise par la nouvelle stratégie d’hospitalité que nous déployons depuis notre arrivée, avec toutes les forces vives du territoire, dans le cadre de nos compétences sociales et en tant que chef de file de la politique du logement.

Cette nouvelle stratégie vise une réduction durable du sans-abrisme et la résorption des bidonvilles sur notre territoire. Elle comporte aussi un impératif d’amélioration des conditions de vie des personnes sans domicile ou en situation de vulnérabilité, en leur garantissant la sécurité, l’accès aux droits, à la santé, à l’alimentation, à l’insertion et au logement.

La Métropole expérimente ainsi de nouvelles formes d’accueil et d’hébergement, plus adaptés qu’une prise en charge hôtelière. C’est par exemple le cas des Tiny Houses, pour lesquelles nous avons déjà ouvert 3 sites. Cette nouvelle stratégie permet aussi l’équipement et la sécurisation des sites, pour assurer la dignité des personnes. Nous expérimentons ainsi deux conventionnements d’occupation temporaires pour deux bâtiments occupés. C’est enfin, bien sûr, le renforcement des interventions sociales, pour favoriser l’accès aux droits, l’insertion sociale et professionnelle.

La Métropole s’engage ainsi de manière volontariste, parfois même au-delà de ses compétences.

En effet, depuis notre arrivée, plus de 1 000 personnes ont été mises à l’abri au-delà de nos compétences légales : des personnes en grande précarité, isolées, sans domicile fixe, mais aussi 570 jeunes étrangers non reconnus mineurs. La mobilisation de la Métropole est donc forte, y compris sur des publics qui relèvent normalement de l’État, dont l’offre d’hébergement d’urgence est aujourd’hui saturée.

À travers cette délibération, nous continuons d’assumer nos responsabilités et de faire notre part en matière d’accueil de publics vulnérables.

D’une part, avec l’hébergement de femmes isolées avec enfants de moins de 3 ans sur le site des Grandes Voisines, dans l’ancien hôpital Charial situé à Francheville et Craponne, (suite à la fermeture du site Lassagne à Caluire qui les accueillait précédemment).

Et d’autre part, en soutenant des associations œuvrant en faveur de l’accueil des bénéficiaires d’une protection internationale, via des actions portant sur l’inclusion, la reprise de parcours professionnels ou encore l’accompagnement social au sein de colocations multiculturelles.

Nous souhaitons aussi saluer un projet particulièrement innovant et transversal soutenu dans cette délibération. Le projet Hôt’elles prévoit en effet la création d’un hôtel en entreprise d’insertion de 60 lits, toujours sur le site des Grandes Voisines.  Ce projet permet de faire d’une pierre deux coups :

  • à Créer des emplois dans un secteur à forte tension : 60 ETP d’insertion seront créés autour d’activités d’entretien, de nettoyage, de maintenance des locaux, de la création d’une épicerie sociale et d’une blanchisserie.
  • à Contribuer au développement touristique, en développant une offre hôtelière solidaire, répondant aux objectifs d’un tourisme responsable et durable.

De la sorte, nous lions et mettons en cohérence nos différentes politiques publiques – social, logement, insertion, tourisme – et les orientations que nous leur donnons.

Ce qui nous importe également, c’est que dans ces différentes actions, l’accueil va au-delà de l’“assistance”, (du fait de donner un toit à celles et ceux qui n’en ont pas) : on donne et on se donne les moyens de l’insertion sociale et professionnelle de ces publics.

Le déploiement de cette politique d’hospitalité va se poursuivre. Un site dédié aux femmes victimes de violences conjugales ouvrira par exemple cette fin d’année dans une ancienne médiathèque de Bron, propriété de la Métropole. Aussi, un nouveau site de Tiny Houses ouvrira au cours de l’année 2022, et la Métropole continuera à mobiliser de nouveaux fonciers afin d’accueillir des publics en précarité.

Preuve, s’il en était besoin, de notre volonté de persévérer dans cette voie d’une Métropole de l’hospitalité.

Je vous remercie.


Christine ÉTIENNE
Conseillère métropolitaine

Laisser un commentaire