« Nous voulons développer une stratégie touristique pour maintenir notre place de 1ère destination française de tourisme responsable. » 🌱 – Intervention de Valérie ROCH

Monsieur le président, mes chers collègues, 

Le schéma de promotion du tourisme responsable qui nous est présenté aujourd’hui résulte d’un effort collectif de près d’une année entre nos services, les collectivités et les acteurs du tourisme de notre territoire. Ce travail inédit s’est montré nécessaire pour faire l’état des lieux d’un secteur dont  la crise sanitaire a mis en lumière les fragilités, mais surtout pour appréhender les transformations à opérer pour le rendre plus résilient et adapté aux nouvelles attentes des visiteurs. Nous voulons ainsi développer une stratégie touristique à part entière, à même de prendre le virage de la transition écologique et sociale, et maintenir sur le long terme notre place de première destination française de tourisme responsable. Comme en attestent les nombreux prix reçus récemment par la métropole, pas juste des mots sur un prospectus, mais des actes et orientations concrets.

Nous avons la chance de pouvoir compter sur de nombreux atouts pour mettre en œuvre cette politique, à commencer par l’envie partagée des acteurs touristiques et institutionnels de travailler ensemble sur une offre de qualité, dans un esprit de gouvernance et transversal à long terme. La richesse de notre territoire, par son patrimoine et son savoir-faire local sont autant de façons de mettre en valeur notre Métropole et renforcer un modèle touristique soutenable, porteur de sens, à la hauteur de la reconnaissance dont nous disposons déjà, comme peuvent en témoigner les nombreuses récompenses obtenues ces dernières années.  

Ce schéma nous montre également que la transition écologique est source de solutions et de nouvelles voies à explorer : accueillir davantage d’événements liés aux questions environnementales, accompagner les acteurs de la filière vers des pratiques plus vertueuses, promouvoir des parcours touristiques sobres, et promouvoir les mobilités douces pour découvrir notre collectivité.

Se doter d’une stratégie touristique responsable, c’est aussi en faire un levier d’action pour le développement de la Métropole, au bénéfice de tous ses habitants. Avec 38 000 emplois en 2019, soit 6% de l’emploi métropolitain, les métiers du tourisme représentent un enjeu majeur en raison de leur ancrage au sein du territoire et de son activité économique : il nous faut les promouvoir et les valoriser auprès des habitants. 

Nous pouvons en faire un tremplin pour l’insertion par l’activité professionnelle, comme dans le cadre du projet des grandes voisines qui montre qu’il est possible d’allier un projet d’insertion à une offre d’hébergement touristique innovante et vertueuse. Enfin, le développement et la promotion de nouvelles offres touristiques sur notre territoire nous permettront d’élargir les destinations en travaillant à l’équilibrage sur le territoire des parcours, des sites culturels et naturels à valoriser, pour que toutes les communes puissent mettre en valeur leur potentiel et leur attractivité.

En réponse à l’opposition, je voulais préciser que notre schéma n’est pas en rupture avec le passé. Certaines actions étaient déjà engagées. Nous soulignons le travail fait par nos prédécesseurs pour réorienter le tourisme vers plus d’agrément. Nous entrons maintenant dans une troisième phase marquée par l’équilibre et l’écoresponsabilité.

Vous évoquez un manque de précision, mais il s’agit d’un schéma global, sa mise en œuvre impliquera l’office du tourisme qui intègre des objectifs chiffrés, mais aussi de nombreuses autres politiques publiques, ce qui est la grande nouveauté. Ainsi il sera mis en place une gouvernance de suivi de ce schéma.

En bref, vous l’aurez compris, ce schéma de promotion du tourisme responsable, loin d’œuvrer à la fin du tourisme à Lyon comme certains le craignaient à notre arrivée, est une formidable opportunité de co-construire une politique touristique ambitieuse. En opérant ensemble le virage de la transition écologique pour la filière touristique, nous assurons l’avenir d’un tourisme à la lyonnaise plus vertueux pour les visiteurs, pour les grand lyonnais et lyonnaises, pour l’environnement !

Nous vous invitons donc à voter favorablement cette délibération.       

Je vous remercie.


Valérie ROCH
Conseillère métropolitaine

Laisser un commentaire